221b Baker Street : le bar dijonnais des apprentis détectives

Un lieu pour incarner Sherlock Holmes et mener ses enquêtes seul ou à plusieurs…

Repérez l'enseigne à l'horloge et vous trouverez le bar !

Repérez l’enseigne à l’horloge et vous trouverez le bar !

Passé un porche depuis la rue Monge, dans une petite cour intérieure, se cache un bar connu seulement des initiés où se mêlent, dans une ambiance intimiste, cocktails aux noms évocateurs, jeux d’énigmes et escape room pour les plus expérimentés. Voici le 221b Baker street, le bar des passionnés de Sherlock Holmes ! Passez la porte et laissez vous séduire …

La décoration rouge et or, aux allures victorienne,  renforce cette atmosphère, avec des banquettes XVIIIème et XIXème siècle, des miroirs baroques, et des objets chinés ça et là, ses rideaux en velours tirés.Ce qui frappe au premier abord en entrant au 221B Baker Street, c’est son ambiance feutrée, presque intime comme celle d’un club privé Londonien.

Le piano est à disposition des clients mélomanes.

Vue d'ensemble à l'intérieur du bar

Vue d’ensemble à l’intérieur du bar

Le bar, central, trône au fond de la pièce avec Joris, Valentin ou Aurélien derrière, qui vous accueillent toujours avec le sourire.

Vous êtes de passage ? Laissez-vous tenter par un cocktail au nom évocateur tel que l’Irène Adler pour retrouver l’essence de « LA femme » aimée par Sherlock Holmes, ou encore un whisky racé (la carte en comporte une bonne vingtaine).

14479507_1165265546877122_31477954957811350_n

Si vous venez entre amis, profitez des jeux d’énigmes et casse-têtes mis à votre disposition dans le bar. Vous avez aussi la possibilité de jouer au billard, présent dans le caveau, la deuxième partie du bar. L’occasion de faire des rencontres et de se mesurer à d’autres clients !

Vous avez une heure et vous êtes un joueur expérimenté? Testez l’escape room actuellement ouverte dans la troisième partie du bar : Le bureau d’Irène Adler.  Sherlock requiert votre aide pour trouver des indices concernant le vol des bijoux de la reine et il soupçonne fortement sa Voleuse préférée d’être dans le coup. Vous disposez de soixante minutes pour vous introduire dans le bureau de la belle durant son absence, trouver des indices permettant de l’accuser et en sortir ! Concentration et intelligence sont nécessaires pour parvenir à coincer la plus séduisante cambrioleuse de Londres.

DSC04935

Vers les escape-room…

Pas convaincu ? On vous laisse faire la connaissance du patron !Si vous venez régulièrement au bar, soyez à l’affût ! Chaque mois, des animations et soirées spéciales sont organisées : Murder Party, soirées thématiques (Steampunk, Prohibition, Littérature, Harry Potter, Kaamelott…), Quizz thématiques pour remporter des verres gratuits, Tournois Code Names, etc… Il vous suffit de souscrire à la page Facebook du Bar et d’envoyer une demande d’inscription pour les soirées spéciales.

L’interview du patron : Valentin Voison :

FSP : « Bonjour Valentin, peux-tu nous raconter comment est né ce bar?

Valentin : A la base, je suis très fan d’escape room et de jeu. Je montais souvent à Paris pour en faire et il m’est venu l’idée d’en créer une à Dijon parce qu’il n’y en avait pas. Et j’avais surtout envie de monter ma boîte. Le bar -escape room est né ainsi.

FSP : Pourquoi la thématique de Sherlock Homes ?

Valentin : Au départ, je souhaitais plutôt m’orienter sur les années 20, la Prohibition. Mais comme je voulais à tout prix intégrer l’escape-room au bar, il m’a paru plus cohérent de créer une ambiance autour de Sherlock Holmes. Cela m’a permis de développer plein de choses à côté comme les jeux et casse-têtes pour les clients par exemple. Et dans l’imaginaire des gens, 1890 et 1920 sont peu éloignés, même si ce n’est pas le cas. Donc côté décoration, on reste dans la même ambiance d’une certaine manière.

DSC04920

La carte du 221B Baker avec des fausses pubs imaginées par Valentin

FSP : Pourquoi avoir lancé un financement participatif sur Ulule?

Valentin :  Le financement de la banque était difficile à obtenir et limité. Il s’agissait surtout d’augmenter nos moyens. Et je participe aussi en tant que client à des financements participatifs de jeux.  Il m’a donc semblé naturel d’utiliser cette possibilité. Cependant, ce n’est pas un outil rentable. Nous avons dû reverser une partie de la somme récoltée en TVA et il y a eu aussi les contreparties : le voyage à Londres qui était en jeu, les goodies… La somme récoltée a principalement servi à acheter le billard qui est à disposition des clients dans le caveau.

FSP : Comment avez-vous procédé pour la décoration du bar? Avez-vous fait appel à des professionnels?

FSP : Est-ce qu’il y a une récurrence dans la programmation des soirées spéciales ? Un calendrier préétabli ?Valentin : On a tout fait nous même. Repeint les murs, construit le meuble du bar, chiné les meubles. Le plus difficile a été de trouver les meubles d’ailleurs. On en a acheté la plupart sur des brocantes, leboncoin… Pour la déco, on a acheté des objets dans des magasins de déco ou reçu des cadeaux de copains comme le costume sur le mannequin. La décoration bouge pas mal, on ajoute sans cesse des choses. Certains meubles montrent d’ailleurs des signes de fatigue depuis l’ouverture et je vais devoir en changer quelques uns.

Petit coin cosy pour jouer entre amis. Au mur les prochaines soirées à venir.

Petit coin cosy pour jouer entre amis. Au mur les prochaines soirées à venir.

Valentin : Oui. Le bar est ouvert du jeudi au dimanche. L’escape room du mardi au dimanche. On organise une soirée d’animation type murder party ou code names, un mardi par semaine sur inscription. Puis, un mercredi par mois il y a une soirée thématique sur inscription. On a aussi un weekend thématique par mois. Le dernier en date était sur Kaamelott avec des cocktails spéciaux et des quizz. On participe aussi aux fêtes du moment comme Halloween, la Saint Patrick…

FSP : Comment se déroulent les murder-party?

Valentin : Tout d’abord, Rémi écrit le scénario et m’envoie les fiches de chaque personnage avec le niveau recommandé pour le jouer. Puis je publie la date de la prochaine murder sur Facebook avec le résumé de son histoire. Je prends les inscriptions par email et téléphone pour récupérer les informations importantes de chaque participant (nom, prénom, âge, expérience dans le jeu de rôle ou la murder party). Une fois le nombre de participants atteint, les inscriptions sont closes. 

15 jours avant la murder, j’envoie les fiches personnages aux participants selon leur niveau de jeu pour qu’ils en prennent connaissance et préparent des costumes pour la soirée.

14720442_1179029728834037_7403285693183811313_n

Les plateaux proposés le dimanche soir et lors des murder party

Le soir de la murder, à 20h,  j’accueille les participants au bar et Rémi leur fait un récapitulatif de l’histoire et des règles avant de commencer. On prête parfois des accessoires aux joueurs et des faux-billets à échanger contre une boisson (prévue dans la soirée), et surtout des jetons pour réaliser des actions auprès du Maître du Jeu (souvent Rémi).

Le jeu dure quatre heures, de 20h à minuit. Il y a une coupure à 22h pour se restaurer si les gens le souhaitent. Nous proposons des assiettes de charcuterie et de fromage. 

A minuit, on assiste à l’événement final et les détectives de la soirée désignent un coupable et un mobile. Après le jeu, les joueurs prennent un temps pour voter pour le meilleur joueur de la soirée. C’est une sorte de tradition au bar. Et le gagnant gagne une boisson gratuite. Le jeu est ponctué d’événements comme les télégrammes lus au bar par Joris ou Aurélien pour certains personnages, ou encore Rémi qui peut intervenir pour réaliser des actions pour des joueurs en échange de points.

Pendant toute la soirée, nous avons un photographe professionnel qui prend en photo tous les participants. Cela occasionne des dossiers souvenirs sur la page facebook du bar.

FSP : Quels sont tes projets à venir concernant le bar?

Valentin : Pleins ! Encore des soirées thématiques (on a toujours des idées !), et surtout l’ouverture d’autres escape-room, dont une sur l’univers steampunk. Peut-être aussi une nouvelle signalétique pour repérer le bar plus facilement, de type Bat-Signal… »

Quelques informations pratiques

Entrée du bar dans la cour

Entrée du bar dans la cour

Le bar 221B Baker Street se situe au 20 rue Monge, à Dijon, dans une cour intérieure où se trouve également le restaurant marocain le « Marrakech ». Pour le repérer, levez le nez et cherchez son enseigne en forme d’horloge accrochée sur une des façades ou baissez les yeux et cherchez l’enseigne au sol.

Pour résoudre l’énigme de l’escape room, les inscriptions se font par téléphone au 06 31 08 79 02. Le tarif est de 19 euros par personne pour une heure de jeu. Un minimum de 3 personnes est requis pour résoudre l’énigme. Attention ! L’escape ne peut se faire qu’une fois ! La solution vous est dévoilée par le Maître du Jeu à la fin de chaque session. L’escape room est accessible du mardi au dimanche.

Le bar est ouvert du jeudi au samedi de 18h à 2h du matin et le dimanche de 18h à Minuit.

 

Les soirées spéciales et Murder party ont lieu en général les mardi et mercredi soir.

Le piano du bar à disposition des clients

Le piano du bar à disposition des clients

Il est possible de privatiser le bar en semaine et le caveau le weekend. Pour cela, contactez Valentin via la page facebook du Bar ou par téléphone.

A pied, le bar est proche de l’arrêt de tramway « Monge », ligne T2.

En voiture, on vous conseille de vous garer au Parking Tivoli Berbisey (payant) ou Rue des Corroyeurs, à côté de l’Hôtel de Police (gratuit si vous trouvez de la place !).

 

Ce contenu a été publié dans Place du marché, Tavernes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *