Grand Hôtel (Série TV Historique)

Amour, gloire et beauté dans les années 1900…

Réalisateur : Ramon Campos

Année : 2011-2015

Producteur : Bambu Produccionnes

Diffuseur : Antena 3, Teva

Acteurs principaux : Amaia Salamanca, Yon Gonzalez, Adriana Ozores, Concha Velasco, Marta Larralde…

Durée par épisode : 75 minutes

Nombre de saisons : 3 (série terminée)

  • Saison 1 : 9 épisodes
  • Saison 2 : 8 épisodes
  • Saison 3 : 22 épisodes

Résumé : 1905. Un jeune homme prénommé Julio Olmedo arrive au Grand Hôtel, un magnifique palace où les riches familles de la noblesse espagnole aiment séjourner, pour enquêter sur la disparition de sa sœur, Cristina, gouvernante à l’hôtel. Il se mêle aux domestiques et découvre les nombreux secrets de la famille Alarcon, propriétaire de l’Hôtel. Pendant ce temps, un tueur en série sévit dans la région et poignarde des jeunes filles que l’on retrouve aux abords de l’hôtel.

Notre avis :

Une enquête policière avant tout

Une disparition à élucider et voilà Julio, le frère de la victime qui s’intègre dans un hôtel, se fait passer pour un serveur. Son personnage ne manque pas de piquant vu l’audace dont il fait preuve pour s’intégrer auprès des autres domestiques. Cependant, dans les faits, cela manque un peu de réalisme car il ne connaît rien au métier et se trouve rapidement un bonne poire (Andrès) pour faire le boulot à sa place.

A côté de ça, un vrai Hercule Poirot à l’espagnole, l’inspecteur Ayala débarque pour élucider des meurtres en série dans le village du coin. Et se mêle de la disparition de la soeur de Julio. Son personnage apporte un peu plus de crédibilité à l’enquête avec des méthodes scientifiques (autopsie, relevé d’empreintes) mais à l’échelle de l’époque. On assiste à des scènes amusantes avec ses adjoints un peu bêtes qui ne font pas vraiment avancer l’enquête, ce qui donne une touche d’humour à la série.

Mais en dehors de ces deux enquêtes, d’autres mystères surgissent à chaque épisode ce qui ajoute du suspens : la mort suspecte de Don Alarcon l’ancien propriétaire de l’hôtel, les arrangements secrets entre Dona Teresa et Diego, les affaires louches de Javier Alarcon…

Un Downtown Abbey à l’espagnole

L’intrigue se présente comme Downtown Abbey au départ, excepté que nous sommes dans un Hôtel de Luxe et non dans un château, avec une famille de notables, pas forcément nobles.

Les allers et venues entre les deux mondes, celui des domestiques et celui des clients est bien marqué par différents personnages de chaque milieu.

On voit cependant une différence de traitement des domestiques à travers deux personnages : Dona Térésa Alarcon, propriétaire de l’Hôtel, qui les considère comme des esclaves corvéables à merci et dont on peut acheter les services ou se débarrasser d’eux comme on le souhaite. A l’inverse, Alicia Alarcon, sa fille, les considère avec respect et se soucie de chacun d’entre eux.

L’intérêt de la série tient principalement dans les différentes enquêtes autour de l’hôtel, à la différence de Downtown Abbey où elle réside dans l’évolution des membres de la Haute Société dans l’Histoire et le quotidien des deux classes.

En ce sens, on sera étonné de certaines incohérences comme l’embauche de Julio qui n’a aucune compétence de serveur et agit à sa guise, sans surveillance du Maître d’Hôtel.

Un point sur lequel les deux séries se rejoignent est l’histoire d’amour entre des personnages de classes différentes.  Alicia Alarcon et Julio tombent amoureux mais s’empêchent de s’aimer, contrairement à Sybill Crawley qui épouse Brandson son chauffeur.

Une vraie telenovela espagnole qui manque de fonds historique

Les multiples rebondissements et l’histoire d’amour impossible sont présents principalement parce que nous sommes ici dans une telenovela, un vrai genre  en Espagne.

Si vous êtes familier avec ce genre, vous aurez sûrement reconnu les éléments qui la composent. Pour les autres, voici un bref aperçu.

Les telenovela se caractérisent principalement par des intrigues où un personnage recherche un membre de sa famille, une mère désespérée doit élever ses enfants après la mort de son mari, ou une jolie jeune femme utilise sa beauté pour réussir. La série comportera toujours des secrets, des trahisons, des mensonges, se terminera toujours par un mariage et aura toujours un fonds de morale : les gentils sont récompensés et les méchants punis. On peut dire en ce sens, que Grand Hôtel est une vraie telenovela car elle réunit tout cela à la fois. Pour plus d’informations, il vous suffit de consulter le lien Wikipedia des telenovelas.

De ce fait, le fonds historique tient lieu de pur décor et n’a pas vraiment d’incidence sur l’histoire. Mais on relèvera quand même un effort de reconstitution dans cette série concernant les costumes et les lieux de tournage utilisés.

L’éclipse du fonds historique : les paradores, Hôtels de Luxe espagnols

Le sujet n’est pas évoqué car on n’en sait que très peu sur l’Hôtel dans la série, si ce n’est qu’il existait avant 1900. Mais il y aurait beaucoup à dire sur l’essor des Hôtels de luxe en Espagne à partir de 1928.

Suite à la volonté du Roi Alphonse XIII de promouvoir le tourisme espagnol, de nombreux sites historiques (châteaux, monastères, se sont transformés en hôtels afin de satisfaire une clientèle aisée ou non, mais aussi permettre la création d’un réseau hôtelier dans toute l’Espagne. Cet effort a regonflé l’économie espagnole à l’époque en permettant à beaucoup de touristes de se loger et de profiter des charmes du pays.

En revanche, concernant le château qui sert de décor à la série, il y a beaucoup à dire. Il s’agit du Palais Magdalena situé à Santander en Espagne.

Construit entre 1908 et 1912, il était destiné à accueillir le Roi Alfonso XIII comme résidence d’été.

Puis il devint une université, un hôpital, avant d’être détruit par un incendie en 1941.

Reconstruit en 1995, il accueille aujourd’hui des séminaires, des mariages et un musée.

Il est aujourd’hui la propriété de la ville de Santander en Cantabria, Espagne.

Si vous passez par là, peut-être qu’une visite s’impose…

En bref : Une série axée pour un public féminin dont on ne peut s’empêcher de connaître la suite à chaque épisode. A proscrire si vous n’êtes pas fan des telenovela.

Vous voulez l’acheter ?

Bonus : Un tutoriel pour apprendre à refaire le chignon d’Alicia Alarcon en cliquant ici.

Ce contenu a été publié dans bibliothèque, cinéma, Série TV, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Grand Hôtel (Série TV Historique)

  1. Anaïs dit :

    C’est ma série préférée, je suis française et c’est vraiment génial, en plus les acteurs jouent tous très bien. Grand hôtel est vraiment une série magnifique .

Répondre à Anaïs Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *