Les légendes de la garde, David Petersen (BD)

Une fantasy animalière mêlant complots et combats chez un tout petit peuple…

legendes-de-la-garde_3volumes

Auteur : David Petersen (en savoir plus)

Editeur : Gallimard jeunesse

Année : 2008

Nombre de pages : 168p.

Nombre de volumes : 3

– Automne 1152

– Hiver 1152

– La Hache noire

NB : la série a également été adaptée en Jeu de Rôle.

Résumé :

Automne 1152 : Depuis toujours, la Garde protège les plus faibles dans le monde des souris, sans prendre part à la politique. Mais un complot est en marche pour que les villes prêtent allégeance à la Garde. Une mystérieuse souris, revendiquant la Hache Noire, une arme ancienne, mène ses partisans à faire le siège de Lockhaven, le bastion de la Garde. Trois souris de la Garde : le téméraire Saxon, le sage Kenzie et le jeune Lieam se battent pour défaire le complot et l’armée en marche.

Hiver 1152 : La rebellion de la Hache Noire a été défaite, révélant au grand jour le vrai possesseur de l’ancienne relique, une vieille souris qui devient le mentor de Lieam. En mission pour lutter contre l’hiver approchant, les souris doivent récupérer de la nourriture et des médicaments. Mais la neige sépare la troupe. Kenzie et Saxon, accompagnés d’une dame souris tombent dans un trou qui semble être d’anciennes fondations du royaume du roi Furet menant à Lockhaven. Lieam et Celanawe sont assiégés par une chouette qui les défie en combat singulier.

La hache noire : Ce tome relate l’histoire de Celanawe, la souris surnommée la Hache noire, et son combat contre le roi Furet lors de la grande guerre entre les souris et les furets.

Les plus : Une bande dessinée fantasy qui prend une thématique originale : le peuple des souris, et développe tout un imaginaire autour avec ses prédateurs naturels et un  vrai code de l’honneur. On retrouve des éléments d’Héroic Fantasy sans tomber dans les mêmes clichés ce qui est assez rafraîchissant. La BD est cataloguée jeunesse mais peut être lue par des adultes car elle traite de sujets plutôt adultes : l’attrait du pouvoir, l’amour impossible, la trahison, le sens de l’honneur… Pour finir, les dessins sont superbes, l’univers est riche et bien travaillé. Le médiéval est traité ici à la fois dans le vocabulaire mais aussi dans le graphisme avec des personnages touchant parfois au merveilleux.

Les moins : Difficile parfois de reconnaître les personnages principaux (surtout le traître dans le tome 1) car à part les capes de couleurs différentes, ils se ressemblent beaucoup. Dommage que la série ne continue pas pour le moment. Des mystères restent à éclaircir encore sur l’avenir de certains personnages. De plus, le récit est trop rapide : on a à peine le temps d’entrer dans l’histoire que c’est déjà terminé.

En résumé : Une fantasy animalière particulièrement réussie mêlant la garde de nuit du Trône de fer à des personnages tirés d’un livre de Béatrix Potter.

Vous voulez l’acheter ?

 

Ce contenu a été publié dans BD, bibliothèque, littérature, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *