Les nains, Markus Heitz (Trilogie Roman Fantasy)

C’est l’histoire d’un orc qui demande son chemin à un nain…La suite, on ne la saura jamais !

l'intégrale Des Nains

Les 3 couvertures de l’intégrale des nains

Année : 2010 à 2013

Auteur : Markus Heitz (En savoir plus sur l’auteur)

Editeur : Bragelonne

Nombre de pages par intégrales : environ 400 p.

Titres :

– Les nains (intégrale regroupant Le passage de pierre et La lame de feu)

– La guerre des nains (intégrale regroupant Le secret de l’eau noire et Les êtres de feu)

– La revanche des nains (intégrale regroupant L’étoile de l’expiation et Le diamant de discorde)

Résumé : Difficile de résumer ces trois intégrales sans spoiler deux trois choses. Donc procédons par tomes :

– Dans Les Nains, nous découvrons le personnage de Tungdil, jeune nain de 60 ans, qui est le forgeron de Lot-Ionan, un des grands magiciens du Pays Sûr. Il a été adopté par ce mage, enfant, et ignore tout de ses origines. En parallèle, le conseil des nains est réuni dans les montagnes pour élire un nouveau roi, mais le favori semble vouloir la guerre  aux oreilles pointues, aux elfes, ce qui pousse l’ancien roi  à rechercher un autre candidat pour éviter un bain de sang. Prétextant que le royaume des cinquièmes n’a aucun candidat, il envoie une délégation à la recherche de Tungdil pour le faire passer pour un nain de ce royaume et le faire prétendant à la couronne. Pendant ce temps, Lot-Ionan envoie Tungdil en vadrouille chez un autre mage pour lui rendre des artefacts. Tungdil tombe sur la délégation envoyée à son encontre : les jumeaux Boïndil et Boëndal, qui lui apprennent à devenir un vrai nain. Mais l’expédition prend une mauvaise tournure quand les nains s’aperçoivent que les orcs ont envahi leur royaume et commencent à dévaster le territoire. De son côté, Lot-Ionan est convié à une réunion de crise par le mage Nôd’onn d’où il ne réchappera pas vivant, ni aucun autre des mages à part Andokai l’impétueuse. Nôd’onn, rongé par un mal inconnu, absorbe toutes les sources de magie du Royaume et mène l’armée des orcs et des albes à la bataille contre les opposants de toutes races : nains, humains et elfes. Seule une arme forgée par les nains avec des matériaux bien précis , La Lame de Feu, pourrait venir à bout de cet être malfaisant. Tungdil part à la recherche des matériaux dans les cinq royaumes nains et fait la connaissance de plusieurs autres personnages qui l’aideront dans son projet. La suite, à vous de la lire…

– Dans La guerre des nains, l’action se passe quelques années après la bataille contre Nôd’onn. Pendant que les cités se reconstruisent, les orcs survivants ont percé le secret de l’eau noire venant du Pays Mort les rendant incibles (à moins de leur couper la tête). Mais une menace venant de l’Ouest, et annoncée autrefois par Nôd’onn met tous les nains en émoi : une météorite explose sur l’un des Royaumes nains détruisant une bonne partie de la forteresse. Boëndal, pris dans une avalanche, ne sort plus d’un sommeil sans fin où il est resté figé, gelé. Tungdil, amoureux de Balyndis, la demande en mariage à son clan mais sa demande est refusée du fait de ses origines. Dépité, il rabat son intérêt sur Myr, une naine chirurgienne du Royaume des Affranchis. Dans ce royaume, plus besoin de contraintes liées aux clans et aux coutumes naines, les nains vivent en harmonie dans des galeries creusées sous terre. Il pense avoir trouvé son bonheur, mais c’est sans compter les nouveaux dangers qui approchent : onze incarnations d’un dieu déchu marchent vers l’Est et détruisent tout ce qui leur semble impur sur leur passage. Tungdil devra s’allier à Andokaï, pour sauver le Pays Sûr et Boëndal, avec l’aide des elfes, et des humains. Des rebondissements et des drames en perspective…

– Dans La revanche des nains, le Pays Sûr, débarrassé de tous les êtres impur, suite au passage des Eoïls, se relève encore une fois pour tout reconstruire. Toute source de magie a disparu, concentrée dans un diamant que Tungdil a caché dans le royaume parmi des contrefaçons, donné à chaque souverain. Il semble couler des jours heureux avec sa femme dans l’ancienne antre de Lot-Ionan. Mais le voilà rappelé par le Roi des nains pour une réunion de crise : partout dans le pays, les souverains sont attaqués par la ruse ou la force, par des êtres mi-elfes/mi-orcs qui leur volent ces diamants. Mais c’est un héros déchu qui se présente au roi : après la perte accidentelle de son fils, il est devenu alcoolique et n’a plus les idées claires. Boïndil le remet dans le droit chemin et l’accompagne dans son périple. Dans le même temps, des délégations elfiques sont envoyées chez chaque souverain pour des échanges culturels et techniques. Tungdil découvre que les elfes se livrent à un nouveau culte un peu étrange et communiquent par message secret. L’arrivée de nains sans barbe ni cheveux, les Chtoniens, venus voler le diamant vient perturber les choses. On découvre alors un autre royaume venu de l’Ouest, où les nains et les orcs civilisés cohabitent. La paix est instaurée entre l’Est et l’Ouest pour récupérer le vrai diamant qui appartient aux Chtoniens. Mais les alliances politiques viennent compliquer les choses… A la fin de ce tome, Tungdil disparaît dans une grotte avec des monstres qu’il venait combattre mais on ne sait pas s’il est vivant ou mort…

Les plus : Des intrigues bien menées, qui entretiennent le suspens jusqu’au dénouement final. Pas d’actions ou de faits attendus, ce qui en fait son originalité. Une plongée fascinante dans l’univers des nains et de leur mode de vie (coutumes, clans, mariages, alliances, Histoire), ainsi que dans leur rapport avec les autres peuples.

Les moins : La longueur des volumes (en même temps, c’est des intégrales). On pourrait aussi reprocher le monde imaginé par Markus Heitz qui semble sans fin, mais ce serait critiquer sa grande imagination.

En résumé : La meilleure série de Fantasy écrite sur les nains que l’on pourrait conseiller. Tungdil est d’ailleurs plus connu en Allemagne, pays d’origine de Markus Heitz, que Gimli du Seigneur des Anneaux !

Vous voulez l’acheter

NB : Deux suites viennent de sortir à cette trilogie déjà longue :  Le destin des nains en deux volumes. L’intégrale Le Destin des nains est prévue pour décembre 2013.

Ce contenu a été publié dans bibliothèque, littérature, Roman fantasy, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les nains, Markus Heitz (Trilogie Roman Fantasy)

  1. Julien dit :

    Il y a même le triomphe des nains qui est parus dans tous les magasin.
    Cela nous fais au total 10 livre de poche :
    -les nains (2 tomes)
    -la guerre des nains (2 tomes)
    -la revanche des nains (2 tomes)
    -le destin des nains (2 tomes)
    -le triomphe des nains (2 tomes)
    Soit 2*5=10

    Je viens de commencer le tome 1 des nains et je voulais être bien informé. Aussi, j’ai eu beaucoup de difficulté à trouvé l’ordre des 5 partie de cette suite de roman.

    Je suis entrains de lire le tome 1 (le passage de pierre) et pour tout vous dire, il me plaît tellement que j’ai eu terminé de le lire en a peu prés quatre heure sachant que j’ai 14 ans.

    J’encourage Markus Heitz a écrire encore une nouvelle suite.

    • Lady PortDragon dit :

      Bonjour Julien,
      Je suis ravie de voir ton intérêt pour cette série que nous aimons beaucoup au donjon de Portdragon.
      Nous avons acquis dernièrement les derniers tomes parus : le triomphe des nains tomes 1 et 2. Ils feront bien sûr l’objet d’une chronique. ;)
      Si tu connais la fin de la blague de l’orc qui demande son chemin à un nain, on est preneurs ! ;)
      Lady Portdragon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *